Dans le jardin d’Enzo

jardinenzo044.jpg

Vendredi après-midi, nous avons enfilé nos casquettes et nous avons fait l’école buissonière à travers les champs de Saint Georges. Il faisait très chaud. Le papa d’Enzo nous accompagnait.

Avant d’arriver chez Enzo et de visiter sa parcelle de terre, nous avons observé les jardins familiaux. Nous avons vu le jardin de Bérénice et nous sommes entrés dans le jardin d’Inès. Ses parents nous y attendaient. Sa maman nous a montré le maïs (plante qui devient immense), les melons et elle nous a permis de ramasser des radis que nous avons croqué immédiatement. Nous y sommes restés un petit moment. Puis nous avons rejoint la parcelle d’Enzo.

Première escale : les herbes aromatiques

Nous avons caresser les plantes avec nos mains puis nous les avons senties : verveine, thym, curry…

Deuxième escale : les légumes et les fruits

jardinenzo052.jpg

Voici des betteraves.

Il y en avait plein  : les oignons jaunes d’Espagne, les fraises, les framboises, les navets, les carottes, les concombres, les courgettes, les blettes, les artichauts, les tomates, les aubergines, les haricots, les betteraves et les salades. Nous avons appris que les seules les fleurs femelles portaient les fruits. Tout était bien rangé et séparé. Pour soigner ses légumes, Le papa d’Enzo utilise des produits naturels : le compost et le purin d’ortie. Ca sentait très mauvais et il sentirait encore plus mauvais dans quelques jours. Mais c’est un engrais très efficace.

jardinenzo040.jpg

A gauche, il y a le composteur et à droite, dans la poubelle noire, le purin d’ortie.

Troisième escale : le jardin des semis

jardinenzo042.jpg

Il y avait des petits pois, des poivrons….

Quatrième escale : la cabane aux outils

Pour travailler le jardin, le papa d’Enzo utilise : la bêche pour retourner la terre, la fourche-bêche, le rateau, la griffe pour aérer la terre, le planteur pour faire les trous pour les graines, un cordeau pour planter bien droit et un pulvérisateur pour traiter les plantes.

jardinenzo045.jpg

Dans la cabane, il garde aussi toutes sortes de graines dans des petites boîtes, nous en avons observé quelques unes.

Cinquième escale : le goûter

Les parents d’Inès avait prévu des jus de fruits et des petits gâteaux. Ils avaient installé une table et un parasol. Il y avait aussi de l’eau bien fraîche. Certains d’entre nous ont bu comme s’il devait remplir une bosse, un peu comme les chameaux. C’est vrai qu’il faisait vraiment chaud et si vous en doutez, regardez bien le cou de la maîtresse. Il est écarlate!

Petits mots :

« La soupe d’ortie puait et je n’avais jamais vu ça. » Alice

« Je sais maintenant qu’il y a des fleurs mâles et des fleurs femelles. Et que ce sont les fleurs femelles qui font les fruits. » Guillaume

« C’était agréable de caresser les feuilles et de les sentir. » Léa

J’ai vu plein de graines différentes. » Caroilne

« Il y avait des petits trucs bleus sur les feuilles qui sont des poisons pour tuer les escargots et les limaces. » Guilhem

Je remercie vivement les parents d’Inès pour le goûter bien frais; c’était très agréable.

Je remercie Monsieur Marcolongo pour sa patience, sa gentillesse et toutes ses connaissances. Ce fut une journée très instructive et très agréable.

Laisser un commentaire